Opinion⎥Fintech : faire de la France “the place to be”

Jan 19, 2020 | Parutions

Découvrez l’article Opinion⎥Fintech : faire de la France “the place to be”, par Alexandra Kritchmar dans Les Echos.

[…]

Depuis 2016, la saga Brexit n’a cessé de nourrir les craintes de La City. Des incertitudes d’autant plus légitimes depuis la perspective d’un « hard Brexit », scénario redouté qui toucherait de plein fouet les fintechs britanniques en les privant de leur « passeport financier ». Alors que l’échiquier européen est en passe d’être redéfini, la France doit tirer son épingle du jeu.

La licence bancaire au cœur des préoccupations

Revolut, TransferWise, Funding Circle… ces licornes britanniques ont permis à Londres d’asseoir sa position de capitale européenne de la fintech. Une place stratégique et convoitée qu’un « hard Brexit » pourrait bien mettre à mal compte tenu de l’envergure de cette nouvelle industrie financière qui, au Royaume-Uni, compte pas moins de 60 000 talents provenant du monde entier. En outre, avec une progression de 18% par rapport à 2017, les 3,3 milliards d’euros levés en 2018 par la fintech britannique attestent de la confiance des investisseurs… et rassurent.

Or, cette stabilité pourrait n’être que de courte durée si le Brexit venait à priver ces fintechs de leur « passeport financier » puisqu’en cas de sortie sans accord de l’Union, elles ne seraient plus habilitées à adresser leurs produits et services aux 500 millions de consommateurs du marché unique, faute d’agrément bancaire européen.

[…]

TrackRecord #12

TrackRecord#12 - Nicolas Benady sur le seed de SwanNicolas est ce qu’on appelle un serial entrepreneur, et un expert des sujets de paiement. En 13 ans il en est à sa troisième société co-foundée. Après Limonetik et Antelop, Swan, développé au sein de l’environnement...