Sélectionner une page

Podcasts 

Retrouvez les entrepreneurs de la fintech française en podcast

J'ai à peu près autant de temps :

Bouger les lignes 7

Bouger les lignes
7. Andrea Ganovelli – Démissionner d’un job à New York pour rentrer en France et créer une banque verte
Description de l'épisode
Andrea Ganovelli est l’un des quatre cofondateurs de la nouvelle banque verte Green-got. Issu d’un parcours assez classique dans le milieu start-up, il fait des études de gestion puis obtient un diplôme dans une école de commerce. En dernière année d’étude, il part en échange à Oslo en Norvège. Une destination peu commune mais c’est son attirance pour les Fjords, la nature et les beaux paysages qui l’ont amené à prendre la route vers le nord. Un environnement dans lequel il va développer sa passion pour les endroits calmes, le repli sur soi, la randonnée et la méditation. À l’issue de son séjour au pays des Vikings, il décroche un job au sein du groupe mondial Pernod-Ricard dans la ville de Dublin où il sera attaché aux équipes de sales. C’est à cette période qu’il découvre une série de reportages “The blue planet collection” produits en 2001 par la BBC. Il prend une claque et commence à mettre en place des habitudes en faveur de la planète pour s’aligner avec des valeurs qu’il porte en lui depuis de nombreuses années. Il va notamment réduire sa consommation de viande jusqu’à devenir végétarien. Cap sur “La grosse pomme.” Pernod-Ricard lui propose ensuite un job à New York pour travailler sur le développement des ventes du whisky Jameson. Un job stimulant, mais qui deviendra trop éloigné des valeurs profondes d’Andrea. Bien qu’il soit entouré de super collègues, le côté destructeur de l’industrie de l’alcool lié aux cultures intensives des matières premières vont l’amener à démissionner et à rentrer en France.

TrackRecord #16

TrackRecord
#16 - Joao Cardoso sur la série A de Lovys
Description de l'épisode
Dans cet épisode, je reçois, Joao Cardoso, le fondateur et CEO de Lovys, une assurtech qui propose une interface unique de gestion de ses contrats d’assurance et souhaite réinventer l’experience des assurés. Après un seed de 3M€ en 2019, Lovys vient d’annoncer un tour de table de 17M€ auprès d’HeartCore Capital, NewAlpha et Raise Venture et le concours de ses investisseurs Historiques Maif Avenir, BPI et Portugal Ventures. Dans cet épisodes nous parlerons user experience, assurance et B2C. Nous reviendrons également sur le contexte de cette belle levée de fond post Covid-19 et des challenges de l’assurtech en France.

Conquête #6

Conquête
#6 - Comment encourager l'épargne grâce à une UX incroyable ? - Raphaël Ronot (Cashbee)
Description de l'épisode
Raphaël Ronot est CMO/Designer chez Cashbee, une solution d'épargne via app. La société a levé plus de 1M€ depuis sa création.

Conquête #1

Conquête
#1 - Comment devenir un indicateur de reprise économique sur BFM ? - David Remaud (IbanFirst)
Description de l'épisode
David Remaud est le CMO de IbanFirst, qui développe des solutions de paiement pour les entreprises internationales. La société a levé plus de 45M€ pendant son existence.

Trajectoires #19

Trajectoires
#19 - Olivier GOY
Description de l'épisode
Cela fait un peu plus de 10 ans que j’évolue dans l’écosystème du financement des entreprises. La personne que je souhaite vous présenter aujourd’hui est une vraie référence pour moi. À tout juste 26 ans, il crée une société de gestion avec comme objectif de démocratiser l’investissement dans le non coté. Premier coup dur, problème de timing : éclatement de la bulle internet ! Il faut revoir le business et prendre des mesures difficiles en se séparant d’une partie des collaborateurs. Les années passent et enfin, après 4 années de dur labeur, l’activité prend enfin et 123 Investment Manager se développe de plus en plus rapidement, prenant une place d’acteur majeur dans le secteur du non coté. 14 ans plus tard, crise de la quarantaine 🙂 ? alors que sa société se porte extrêmement bien avec plus d’1 milliard sous gestion, cet entrepreneur décide de se lancer dans une toute nouvelle aventure : le financement participatif dans le prêt, ou crowdlending. À partir d’une feuille blanche, il lance Lendix en 2014 qui changera de nom et deviendra October, aujourd’hui la plateforme de prêt aux entreprises numéro 1 en Europe. Vous l’avez peut-être reconnu, dans ce nouvel épisode nous abordons la brillante trajectoire d’Olivier Goy, qui nous partage son histoire, depuis l’enfance jusqu’à ses passions en passant par sa vision de l’entreprise et de l’entrepreneuriat. « Entreprendre : c’est s’inscrire dans la durée, entreprendre c’est une hygiène de vie, entreprendre, c’est faire des concessions » je ne vous en dis pas plus : C’est l’histoire d’un grand monsieur de la #Fintech : Olivier Goy - Sa pépite du moment: https://fr.october.eu/ - Sa première aventure entrepreneuriale dont il est toujours le principal actionnaire: https://123-im.com/ - La fondation qu'il a créé avec sa femme Virginie que je vous recommande d'aller voir et soutenir : https://www.fondationphoto4food.com/

TrackRecord #08

TrackRecord
#08 - Benoit Grassin sur la série A de Pixpay
Description de l'épisode
Benoit est dorénavant ce qu’on appelle un serial entrepreneur, après avoir fait ses classes dans le conseil en strat chez Roland Berger et un passage chez Canal et Rocket internet, il monte en 2012 mon docteur, une plateforme de réservation de rdv pour les médecins qu’il revend en 2018 à son concurrent, Doctolib' En 2019 il récidive et lance Pixpay alors même qu’au moins deux autres projets sur le même positionnement voient le jour sur le marché français. La guerre pour bancariser les adolescents est donc déclarée. Dés le début, Pixpay lève un seed de 3 M avec GFC et des business angels et près de 9 mois plus tard ils annoncent en Février dernier une série A de 8 millions d’euros avec BPI et GFC. Prenant ainsi une avance certaine sur ses concurrents. Dans cet épisode, nous reviendrons sur ce qui l’a amené à s’attaquer au segment des ados, délaissé par les banques traditionnelles, et tenterons de comprendre comment Pixpay a convaincu ses investisseurs dans un contexte de levée très concurrentiel.

40 nuances de next – :08 Part 1

40 nuances de Next
:08 part 1 - Ismaël Ould - Wynd - Lutter contre Amazon est un choix de société
Description de l'épisode
Il était promis à une carrière de médecin avant de choisir une autre voie, celle de l'entrepreneuriat et du digital. Ce n'est peut être donc pas un hasard si cette période du covid-19, le cofondateur de Wynd l’a passée au chevet des petits commerces, touchés de plein fouet par la crise. L’avenir du commerce ne tient pourtant pas qu’à la crise sanitaire et économique à laquelle nous faisons face. L’hégémonie d’entreprises comme Amazon ou Alibaba pose des questions autrement plus complexes. Wynd et de nombreux autres acteurs de la Tech se mobilisent pour donner aux commerces, petits et grands, les armes pour se positionner face aux plus grands. Si l’ambition est grande, c’est en toute humilité qu’Ismaël Ould revient sur ses aventures d’entrepreneur. Il n’omet pas les « claques », il n’oublie pas les doutes, il les revendique même. L’entrepreneur est humain, l’humain est fait de paradoxes. Et c’est justement ces paradoxes qui intéressent notre invité. Un parcours entrepreneurial et humain à découvrir en deux parties.

40 nuances de next – :07

40 nuances de Next
:07 Pascal Gauthier - Ledger - De l’éveil et des datas
Description de l'épisode
Des valeurs humaines qui l'animent à la valeur de nos datas, Pascal Gauthier s’allonge cette semaine sur le canap de 40 nuances de Next. L'occasion de découvrir ce qui fait de Ledger une réussite du Next 40 et plus largement du monde de la FinTech. L'occasion surtout de découvrir ce qui a construit et guidé l'homme aujourd'hui à la tête de l'entreprise. Cet autodidacte, passé notamment par Criteo avant de devenir investisseur puis entrepreneur, a su démontrer que le pragmatisme, qui peut tenir à la maxime « il n'y a que le résultat qui compte », fait généralement sens en matière d’entrepreneuriat. C'est ce pragmatisme mixé à un certain nombre de valeurs qui posent les bases de sa pensée en matière de protection des données. Ainsi, pour lui, si nous souhaitons défendre nos valeurs européennes en matière de protection des données face aux GAFA, ce n'est pas par la régulation mais par le business que l'Europe devrait s’imposer. On découvre cette semaine encore un homme inspirant, qui partage sans détour ses pensées sur des sujets aussi variés que l'éducation, l'importance du choix de son compagnon ou de sa compagne, la valeur de l'entrepreneur et de l’investisseur. C'est aussi sans détour qu'il répond aux questions pro et perso de mon associé Olivier Mathiot, de Ian Rodgers, CMO de LVMH, Eric Larchevèque, fondateur de Ledger, Géraldine Russell de Maddyness et Philippe Mabille, de La Tribune avant de prendre lui même le micro pour questionner Nicolas Brien, DG de France Digitale. Comme toujours, l'épisode se conclue avec sa "sista" Marie Ekeland, qui vous annonce au micro de notre associée Solène, sa nouvelle aventure !

40 nuances de next – :06

40 nuances de Next
:06 Jean-Charles Samuelian - Alan - Expérience utilisateur et data au coeur de la révolution du système de santé
Description de l'épisode
Son nom et celui de son entreprise sont sur toutes les lèvres, et pour cause ! La crise sanitaire n'aura pas fait tousser Alan, au contraire. L'assurance santé co-fondée par Jean-Charles Samuelian finalise une levée de fonds de 50 millions d’euros en pleine tempête mondiale. Si cette scale up du Next40 aux ambitions européennes voit sa mission de simplifier et fluidifier le système de santé prendre d’autant plus de sens en période Covid, elle avait déjà le vent en poupe. Avec l’expérience utilisateur comme pilier de son développement, elle fait école pour nombre d’entrepreneurs. Si la transparence d’Alan est portée en étendard, Jean-Charles ne déroge pas à la règle pour son 40 nuances de Next. Au menu, sa vision à 10 ans. son regard sur la globalisation, la redistribution de la valeur, le potentiel rachat d’Alan ou ses projets d’acquisition, mais aussi son regard sur l'application Stop-Covid. L’occasion pour les auditeurs de découvrir ses « méthodes de pirates des débuts », son engagement pour l’environnement, ses lectures, ce que lui ont légué ses parents ou encore l’héritage qu’il souhaitent laisser à ses enfants. Petite surprise, c'est Cédric O, secrétaire d’Etat au numérique et promoteur du Next 40 initié par Mounir Mahjoubi qui ouvre le bal des questions, pro comme perso.

40 nuances de next – :05

40 nuances de Next
:05 Charles Egly, Geoffroy Guigou - Younited Credit - Attaquer les banques là où ça fait le plus mal
Description de l'épisode
A l'heure où l'Europe s'interroge pour relancer l'économie et le pouvoir d'achat, Younited Credit renforce son accompagnement des individus comme des entreprises. Quand ils prennent leur voiture pour Brest, avec 4 slides en poche pour présenter leur jeune entreprise à de futurs investisseurs, Charles Egly et Geoffroy Guigou n'avaient peut-être pas encore réalisé que leur ambition prendrait autant d'importance dix ans plus tard. Si en une décennie l'entreprise a changé de nom pour devenir Younited Credit, elle n'a pas changé de mission : simplifier l’industrie bancaire européenne. Pour nous raconter cette success story du Next40, ses fondateurs racontent. Ils seront comme à chaque épisode de 40 nuances de Next, challengés par nos partenaires France Digitale, Maddyness et La Tribune. Ils devront répondre aux questions surprises de Ronan Le Moal qui avait investi chez eux lorsqu'il dirigeait Crédit Mutuel Arkea, ou Jean de La Rochebrochard, Partner chez Kima Ventures.

TrackRecord #06

TrackRecord
#06 -Alexandre Prot sur la série C de Qonto
Description de l'épisode
Après avoir lancé et revendu Smokio un business de cigarette électronique, Alexandre lance Qonto avec le même associé Steve Anavi pour répondre à une frustration qu’il a lui-même rencontré et dont tous les entrepreneurs font l’expérience dans la gestion quotidienne de la relation avec leur banque, trop chronophage et peut adapter aux usages modernes. Depuis le lancement en 2017, c’est allé très vite pour Qonto, en 3 ans, ils enchainent seed, série A, série B et finalise fin janvier 2020 une série C historique de 104M€, réalisant ainsi la plus grosse levée de la fintech Française. Dans cet épisode, nous parlerons évidemment #Fintech et hyper croissance et tenterons de comprendre comment on réalise le parcours de l’entrepreneur tech « by the book ». Nous reviendrons également sur les enjeux de leur serie C leadée par Tencent.

GDIY #64

Generation Do It Yourself
#64 - Joachim Dupont - Anaxago - Quand ton sujet de mémoire devient ton projet de vie
Description de l'épisode
L’invité de cet épisode de Génération Do It Yourself, Joachim Dupont est l’un des tous premiers investisseurs dans une de mes boîtes : www.ouiflash.com , avec sa palteforme de Crowdfunding “Anaxago”. Avec lui, j’ai fait des rendez-vous très tendus, lors desquels tout le monde s’excitait autour de la table. Ca bombait le torse, montrait les dents, sortait les griffes, une espèce de caricature de rendez-vous business à l’ancienne. Joachim, lui était là, tranquille, serein, du haut de ses 27 ans à l’époque, à dire les choses les plus intelligentes, efficaces et pragmatiques à de vieux briscards du business. Il m’a carrément soufflé, séché. C’est donc un plaisir de l’interviewer sur mon podcast. C’est sur un ton calme et serein dont il a le secret qu’il raconte dans cet épisode de Génération Do It Yourself, la genèse d’Anaxago. Un projet qui à l’origine était son sujet de mémoire à Paris Dauphine. C’est à 22 ans, en février 2012, qu’il décide avec ses condisciples, de monter sa boîte avec les 20 000 € de crédit étudiant, “détournés” pour l’occasion.