Une contraction qui reflète un attentisme général des investisseurs en Europe (-68 %) et dans le monde (-61%). Cependant, la France demeure le premier marché de l’Union Européenne avec 18 % des fonds levés, devant l’Allemagne (707M€, 14%) et le deuxième marché en Europe derrière (loin ?) le Royaume-uni qui affiche un montant équivalent à 2Mds€ soit 42 %.

Ce serait en particulier, les grands investisseurs – intervenants dans les séries C – qui auraient manqué à l’appel. L’amorçage, lui, reste performant soutenant ainsi les innovations. (45 % des montants levés).
Pour 2024, les équipes de France Fintech prédisent un début d’année dans le prolongement de cette fin d’année, marquée par la croissance de l’activité centrée sur la rentabilité sous une contrainte demeurant forte, côté ressources financières.

 

[…]

Etude | Les fintechs françaises ont levé 919M€ en 2023, un niveau en baisse de 70 % par rapport à 2022 mais équivalent à 2020

Déc 17, 2023 | Parutions

Toute l’actualité de la fintech française!

Une fois par semaine, recevez un condensé des dernières nouvelles de l’écosystème.

Vous vous êtes enregistré avec succès!