Sélectionner une page

Fintechs : la France accélère

Mar 26, 2021 | Actualité, Parutions

“Portées par la vague de digitalisation née de la pandémie de Covid-19, les fintechs françaises ont connu un très fort développement ces quinze derniers mois. L’écosystème tricolore dispose aujourd’hui des atouts pour s’imposer comme le plus important d’Europe continentale, devant l’Allemagne. A condition, toutefois, de combler préalablement certaines de ses lacunes.

Record battu ! En décembre dernier, la néobanque française Lydia levait, en deux « rounds », le montant le plus élevé de l’histoire de la Fintech française : 112 millions d’euros. Un tour de table légèrement supérieur à ceux de Qonto et Dataiku qui, quelques mois plus tôt, s’étaient illustrés en collectant respectivement 104 millions et 100 millions d’euros. Ces trois opérations emblématiques ont fait entrer ces start-up dans le cercle encore restreint des licornes tricolores, ces pépites de la French Tech valorisées plus d’un milliard d’euros. Elles ont largement contribué, par ailleurs, au net accroissement des fonds globaux levés en 2020 par les fintechs tricolores, qui recouvrent aujourd’hui une grande variété de services, allant de la gestion de comptes bancaires, de la réalisation de paiements et de la distribution de financements, à la commercialisation de produits d’épargne et d’assurance, en passant par la fourniture de services opérationnels aux institutions financières et entreprises. « Sur la période, ces start-up ont levé 828 millions d’euros, un montant en augmentation de 18,5 % sur un an et le plus élevé de leur histoire, indique Alain Clot, président de France Fintech. Le ticket moyen de ces tours est ressorti, pour sa part, à 13,1 millions d’euros, en hausse de 21 %. » Cette performance est d’autant plus notable que, dans le même temps, les levées réalisées au sein des écosystèmes britannique et allemand de la finance innovante, les plus importants d’Europe, se sont contractées respectivement de 9 % et 53 % en valeur en raison de la pandémie de Covid-19, selon Innovate Finance et Exton Consulting.”