Sélectionner une page

Podcasts 

Retrouvez les entrepreneurs de la fintech française en podcast

J'ai à peu près autant de temps :

40 nuances de next – :28 Part 1

40 nuances de Next
:28 Part 1 - Alexandre Prot - Qonto : "D'idée de merde" au Next40, les secrets d'une réussite de la Fintech
Description de l'épisode
"Il y a 4 ans tout le monde disait que c'était une idée de merde". Alexandre Prot, co-fondateur de Qonto. Le ton est est donné. Aujourd'hui, la Fintech a le vent en poupe, en France, auprès des investisseurs, et au micro de 40 nuances de Next. Après Cyril Chiche de Lydia, nous recevons donc Alexandre Prot, cofondateur avec Steve Anavi de la "néo banque" des TPE-PME. De sa création en 2016 jusqu’à la spectaculaire levée de fonds de 104 millions d’euros en 2020, du lancement en France au développement européen, des beta-users aux 20 milliards de transactions, de Easy Business Banking à Business Just Got Simpler, son objectif est resté inchangé : simplifier la vie des TPE et PME. Avec notamment Tencent, DST Global, Alven et Peter Thiel au capital, Qonto a su séduire par son modèle et sa promesse de réinvention de l'accès aux services bancaires pour les pros. Comment Alexandre et son associé ont su accéder et séduire de grands investisseurs, y compris à l'étranger ? Peut-on qualifier l'entreprise de Néo banque ? On décrypte le modèle Qonto, la façon dont l'entreprise a su pénétrer un marché complexe en le rendant simple et les perspectives de marché avec de nouvelles offres. On aborde notamment la récente possibilité pour les clients de la marque de réaliser un crédit pro grâce à un partenariat avec un autre acteur phare du Next40 : October et son fondateur Olivier Goy. Ce n'est qu'un début. "Aujourd'hui tout le monde dit que c'est génial, "une idée évidente", alors qu'il y a 4 ans tout le monde disait que c'était une idée de merde". Les débuts n'ont pourtant pas été simples, les marches à gravir étaient hautes et nombreuses, et on y revient en détails. Et c'est sans détour et sans tabou, qu'il répond aux questions pro et perso de mon compère Olivier Mathiot, de Steve Anavi, Céline Lazhortes et Anne Taffin. Et bientôt au micro de Solène Etienne, son choix Sista avec Anabelle Bignon, co-fondactrice de Maria Schools.

TrackRecord #18

TrackRecord
#18 - Jeremy Attuil sur la série A de Libeo
Description de l'épisode
Dans cet épisode, je reçois Jeremy Attuil le co-fondateur de Libeo, une plateforme de gestion et de règlement de facture fournisseur sans Iban. En 14 mois, Libeo en est à son troisième tour de table. Après un préseed de 1,75 M€ et un seed de 4 M€, ils ont annoncé en février dernier un nouveau tour de table de 20M€. A cette occasion, ils accueillent au capital DST global et Serena en plus des investisseurs historiques Breega et LocalGlobe. Dans cet épisode, nous parlerons de saas B2B, de gestion fournisseur et évidemment de levée de fonds pour comprendre comment Libeo a pu convaincre autant de fonds d’investissements en si peu de temps.

Mata Capital #17

Mata Capital
#17 – Alexandre Toussaint (fondateur de Baltis Capital) : le crowdfunding immobilier, un secteur en plein essor
Description de l'épisode
Alexandre Toussaint est le fondateur de Baltis Capital en 2016, il nous explique pourquoi et comment il a développé cette plateforme de crowdfunding immobilier. Son idée est très simple : créer le « pot commun » de l’investissement immobilier en France afin de donner accès à des actifs immobiliers au plus grand nombre. Il commence par acheter les murs d’une poissonnerie près de Lille avec certains proches puis étend son activité avec de nombreuses acquisitions réalisées en centre-ville de grandes agglomérations françaises en utilisant la force du crowdfunding immobilier : « Le crowdfunding immobilier c’est plus de 500 m€ de collecte chaque année, plus de 1800 projets immobiliers financés par ce biais, et seulement 0,16% de défaut » Les actualités sont nombreuses pour Baltis Capital qui propose également à ses clients le financement de projets de promotions immobilières et marchands de biens comme un ancien centre médical situé boulevard Schuman à Boulogne Billancourt (92). Enfin, Alexandre revient sur son parcours très riche : consultant en immobilier d’entreprise chez CBRE puis responsable du développement Ile-de-France à la Foncière Magellan, il nous partage aussi son expérience en tant qu’investisseur de start-ups qu’il accompagne désormais dans leurs créations et leurs développements. Un partage d’expérience très intéressant et instructif pour découvrir les multiples facettes de l’entreprenariat digital avec un passionné, bonne écoute à tous !

La Martingale #48

La Martingale
#48 : Faut-il vraiment acheter sa résidence principale ? - Pierre Chapon
Description de l'épisode
“Il est plus difficile de voir sa résidence principale comme un investissement parce qu’il y a toute une dimension émotionnelle qui rentre en compte.”Il y a un an, il répondait à la question est-ce qu’investir à plusieurs dans l’immobilier est une bonne idée ? dans un super épisode de La Martingale.Aujourd’hui, je l’ai invité pour qu’il m’aide à éclaircir un sujet dont je veux parler depuis longtemps : vaut-il mieux louer ou acheter sa résidence principale ?Notre invité du jour : Pierre Chapon est le fondateur de Pretto, un courtier en ligne permettant de trouver le meilleur prix immobilier en 5 minutes. Créé en 2017, Pretto est un courtier en ligne qui permet aux acheteurs de comparer en direct les taux immobiliers pour obtenir le prêt le plus avantageux.“Avant de savoir si l’on doit acheter sa résidence principale il faut se demander combien de temps on souhaite garder ce bien. Il faut donc prendre en compte l’évolution de son foyer, sa mobilité professionnelle etc.”Avec Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, ils expliquent pourquoi être propriétaire de sa résidence principale n’est pas toujours la meilleure solution. Pierre Chapon rappelle également les bonnes questions à se poser avant de prendre une décision et livre de précieux conseils pour trancher si oui ou non, il est plus intéressant de louer ou d’acheter. Notamment : # Il faut toujours voir long terme pour prendre une décision. Comment imaginez-vous votre foyer dans 10 ans ? Plus vous vous projetez tôt et loin, plus votre décision sera rentable économiquement parlant. # Selon le type de bien que vous visez, louer ou acheter n’aura pas le même impact. Par exemple, un bien haut-de-gamme en région parisienne présente un très faible rendement. Il vaut donc mieux louer. # Si vous êtes déjà propriétaire d’un bien que vous louez, il vaut mieux être locataire dans votre résidence principale. Pourquoi ? Le rendement sera meilleur et vous aurez bien moins de mal à convaincre un propriétaire qu’une banque. # Selon la région où vous habitez, il peut être plus intéressant d’acheter. A nouveau, les rendements ne sont pas les mêmes, il faut y prêter attention. On y parle aussi d’anciens épisodes de La Martingale :#5 - Martin Menez - Bevouac - Où faire les meilleurs coups immobiliers ?#30 - Brice Tavernier et Loïc Audet - ImmocitiZ' - Les meilleurs coups dans l’immobilier locatif sans sortir de chez soiEt du Panier :#20 – Pretto : Obtenir 500M€ de prêts et installer une marque forteMais aussi du podcast de Caroline Lamaud, Argent Conté, et notamment de l’épisode :Épisode #1 : Le mythe de la résidence principale avec Keyvan Nilforoushan fondateur de VirgilBonne écoute ! C’est par ici si vous préférez iTunes, ici si vous préférez Deezer ou encore ici si vous préférez Spotify.Merci à eToro d’avoir rendu possible cette quatrième saison de la Martingale. N’hésitez pas à vous inscrire sur leur plateforme si vous souhaitez investir dans le pétrole, les cryptomonnaies ou les GAFA en quelques clics. Inscrivez-vous sur eToro.com !Suivez mon portefeuille : https://www.etoro.com/people/mattintouch/portfolio

La Martingale #42

La Martingale
#42 : L’épargne salariale : une pépite largement sous évaluée - Julien Niquet
Description de l'épisode
Je voyais l’épargne salariale comme un sujet très (trop?) ennuyeux et peu intéressant. Et je me suis trompé ! Au contraire, c’est peut-être même LA meilleure option pour constituer son épargne sur le long terme.Cet épisode a été une révélation. Mon invité m’a convaincu que l’épargne salariale est beaucoup trop sous-estimée et qu’elle a plein de bonnes choses à nous offrir. Ecoutez cet épisode, vous ne serez pas déçus !“Chez Epsor, l’objectif est de faire fructifier le fruit du travail des gens.”Notre invité du jour : Julien Niquet est le cofondateur et CEO d’Epsor, une solution d’épargne salariale et retraite qui veut casser les codes. Les maîtres mots d’Epsor ? Accessibilité, transparence, conseil et performance. Le tout en permettant à chacun de gérer librement son épargne et en proposant uniquement des solutions responsables. “Pour l’Etat, l’intérêt est double. D’une part, cela incite les entreprises à partager une partie de leur valeur. D’autre part, cela permet de constituer de l’épargne longue avec des véhicules d’investissements qui vont permettre de la recycler dans l’économie française.”Avec Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, ils mettent en lumière tous les bienfaits de l’épargne salariale, côté employeur comme côté employé. Concrètement, cela consiste à verser une prime liée à la performance de l’entreprise à tous ses salariés, à des taux très avantageux. Et Julien Niquet explique pourquoi l’épargne salariale ne doit plus être perçue comme le vilain petit canard : # C’est un package salarial intéressant : c’est très peu cher pour l’employeur, cela peut rapporter deux fois plus à l’employé. # Cela contribue davantage à impliquer tout le monde dans la réussite de l’entreprise, sans exception. # Tout le monde est autonome et libre de gérer son épargne comme il l’entend, le tout en épargnant de façon responsable. # C’est fiscalement très intéressant pour les employés qui peuvent ainsi bénéficier de conditions tarifaires très intéressantes. En bref, il n’y a QUE des avantages pour tout le monde. Et si l’épisode vous a convaincu, vous pouvez le partager à votre patron ou lui glisser ce lien par email. Bonne écoute !

La Martingale #40

La Martingale
#40 : Prêter de l’argent à des entreprises en pleine crise sanitaire : bonne ou mauvaise idée ? - Camille David
Description de l'épisode
Vu la période, mon instinct me dit que c’est tout sauf le moment de prêter de l’argent à des entreprises — sauf peut-être à Pfizer - si on veut éviter un carnage dans son patrimoine.Mais cet épisode devrait vous faire changer d’avis.“On essaie toujours de faire comprendre aux gens que le plus important est de diversifier leur portefeuille et on incite les prêteurs à investir de plus petites sommes dans plus de projets.”Parce qu’investir dans les PME pourrait vous redonner le goût de l’investissement et réveiller le banquier qui sommeille en vous.Notre invitée du jour : Camille David est la Head of Customer Success d’October, une plateforme de prêt pour les entreprises, en Espagne. Que vous soyez particuliers ou professionnels, vous pouvez facilement investir dans les PME de votre choix dès 20 euros. Le must ? Chaque projet a été analysé par October qui ne vous propose que les meilleurs d’entre eux.“Le prêteur type d’October est un homme d’une quarantaine d’années, urbain et qui prête en moyenne 65€ par projet avec un portefeuille moyen de 3 600 euros soit environ 45 à 50 projets.”Avec Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, ils développent le projet d’October qui permet à chacun d’investir dans les meilleures PME de France, Pays-Bas, Angleterre, Italie et d’Allemagne. Camille nous livre ses meilleurs conseils pour prendre le minimum de risque en investissant :# Il faut toujours mieux investir dans plusieurs PME simultanément pour limiter les risques.# De même, il ne faut pas se fier à ses coups de coeur et tout investir dans une seule entreprise. Les coups de coeur peuvent parfois nous jouer des tours.# Par contre, il faut toujours investir dans des projets qui ont du sens à nos yeux — voire des projets que l’on voit tous les jours.# Tous les projets peuvent présenter des risques, mais il vaut tout de même mieux privilégier les projets de classe A. Et si vous avez un gros capital, vous pouvez aussi choisir d’investir dans les fonds d’October et ainsi participer à tous les projets proposés. Il n’y a pas de meilleure manière de réduire les risques !Pour profiter de 20€ dès 200€ de crédit : le code October et vous pouvez passer par le lien suivant : fr.october.eu/mstefani Ils y parle également d’anciens épisodes de la Martingale :#3 - Bitcoin, arnaque ou opportunités ?#13 - L’or en barre, encore mieux que le bitcoin ?#23 - Faut-il se réfugier dans le Bitcoin ?#36 - Acheter les murs de son poissonnier, une bonne idée ?#39 - Comment faire de l’argent aujourd’hui en France sur Airbnb avec une petite mise de départ ?Et de Génération Do It Yourself : #62 Olivier GOY - October et 123 IM - Comment faire fortune en prêtant de l’argent#COVID-19 – 9 Olivier Goy – Face à la crise, gagner en étant honnête (Linkedin Live)Bonne écoute !

TrackRecord #12

TrackRecord
#12 - Nicolas Benady sur le seed de Swan
Description de l'épisode
Nicolas est ce qu’on appelle un serial entrepreneur, et un expert des sujets de paiement. En 13 ans il en est à sa troisième société co-foundée. Après Limonetik et Antelop, Swan, développé au sein de l’environnement efounders, a officiellement été lancé mi-septembre en même temps que l’annonce de leur levée de fonds de 5M€ auprès de Creandum et avec la participation de BPIfrance. Dans cet épisode nous parlerons évidemment de fintech et de l’ambition de Nicolas pour Swan. Nous reviendrons également sur le closing de leur Seed de 5M€. Pour en savoir plus : https://www.swan.io/

40 nuances de next – :14 Part 1

40 nuances de Next
:14 Part 1 - Firmin Zocchetto - PayFit : Seul le plaisir paye à tous les coups
Description de l'épisode
Lorsque les Bleus ont gagné la coupe du monde de football en 1998, notre invité n’avait que six ans. Issu d’une famille dans laquelle le « gène » de l’entrepreneuriat se transmet de génération en génération, ce fan de Zinédine Zidane créé sa première boite à 17 ans en parallèle de ses études en prépa. Fort de ses premiers apprentissages et à la vingtaine à peine, Firmin Zoccheto se lance avec ses deux associés dans l’aventure PayFit. Dans ces deux épisodes qui lui sont dédiés, nous reviendrons sur la mission que s’est donnée PayFit : Make work a source of fullfilment for everyone mais aussi leur nouveau programme Work from everywhere et leur volonté de créer un écosystème pour digitaliser la France. Une digitalisation qui compte bien embarquer les petites entreprises. Les secrets de Firmin : prendre du plaisir dans tout ce que l’on fait et savoir déconnecter quand nécessaire ! Il a choisi pour Sista une ancienne PayFiter, Albane Sanz co fondatrice de Sossialy.

Equity 101 #43

Equity 101
#43 - "Choisir ses batailles pour être imbattable" - Pierre-Antoine Dusoulier
Description de l'épisode
Cette semaine nous échangeons avec Pierre-Antoine Dusoulier, CEO et fondateur d’iBanFirst, Fintech qui permet aux entreprises de réaliser des paiements et des transferts en devises étrangères en utilisant les cours en temps réel, directement ou depuis une API de services bancaires. Après quelques premières années passées en salles de marché à Londres, une première aventure entrepreneuriale qui l’a amené à prendre la direction de SAXO Bank France, Pierre-Antoine a créé iBanFirst en 2013; après un peu plus de 40M€ levés en 3 tours iBanFirst c’est aujourd’hui plus de 200 personnes, 10 000 opérations de paiement par mois, 1 milliards d’euro de volume de paiement par mois et plus de 5000 clients corporate 💪👏 Dans cet épisode nous échangeons avec Pierre-Antoine du monde des Fintechs, pourquoi et comment iBanFirst a choisi de se focaliser sur le paiement à l’international, de l’importance de savoir être focus et faire des choix et enfin Pierre-Antoine nous parlera du dernier tour de 20M€ qui a été bouclé pendant le confinement 😅

Nos mentors digital #3

Nos mentors digital
Scott Grondon (CEO de Kard) : révolutionner la restaurant et la banque en 6 ans
Description de l'épisode
Dans cet épisode découvrez :- Le parcours fulgurant de Scott au sein du groupe Accor où il est devenu membre d’un conseil d’administration pour les moins de 35 ans 💢- Les coulisses de création de sa première boîte : Tiller (le leader européen des caisses digitales pour la restauration) 🥇- Les débuts de son actuelle startup : Kard 💳- Un véritable cours magistral d’entrepreneuriat 🔥 Bonne écoute !

La Martingale #29

La Martingale
#29 : Comment (bien) prendre des risques ? - Philippe Roux
Description de l'épisode
“Aujourd’hui on est purement dans un contexte favorable à la création de bulles spéculatives.” Vous êtes une “tête brûlée” qui adore prendre des risques en achetant des actions ? Ou au contraire, vous n’osez pas. Pas de panique, Phil RX livre quelques conseils pour apprendre à (bien) prendre des risques.Notre invité du jour : Philippe Roux, plus connu sous le nom de Phil RX est le créateur de la chaîne Youtube et du site PRO indicators où il partage l’expérience acquise pendant ses années de trading. Découvrez avec lui la manière de bien prendre des risques lorsqu’on achète ou vend des actions, et oui, c’est possible.“En investissement, il ne faut pas être à l’envers du cycle. Quand on est en plein cycle de croissance, d’expansion économique, d’inflation etc. il ne faut pas chercher à vendre à découvert.”Avec Matthieu Stefani, fondateur de CosaVostra, ils reviennent sur le parcours de Phil et ses conseils pour vendre et acheter au bon moment — comprendre : les crises ne sont pas les meilleurs moments pour cela. Il livre aussi de nombreux conseils pour éviter de s’exposer à de mauvais risques : # Les investissements sont une affaire de timing, donc de cycles. Et les cycles varient selon la durée des investissements (court terme, moyen terme et long terme). Ils comprennent toujours : la phase d’investissement, la phase de croissance et la phase de distribution. # Il faut toujours avoir un plan avec une échéance lorsqu’on investit et prévoir la durée de son investissement. # Il vaut toujours mieux demander conseil à des traders pour gérer le risque de ses investissements. # Il faut toujours se poser la question de la valeur lorsque l’on investit et se demander combien vaut réellement une action et non combien on pense qu’elle vaudra demain. # Il est essentiel de toujours se demander quel est le risque dans les investissements que l’on réalise. # Il ne faut jamais prendre de décisions avec une variable unique. Il n’est pas forcément obligatoire de tout vendre d’un coup mais l’on peut vendre seulement une partie de ses actions.Enfin, il revient sur l’épisode du Covid19 et explique comment réagir en temps de crise.Bonne écoute ! C’est par ici si vous préférez iTunes, ici si vous préférez Deezer ou encore ici si vous préférez Spotify.Merci à Atland-Voisin d'avoir rendu possible cette troisième saison de la Martingale. N'hésitez pas à faire un premier rendez-vous avec eux si vous souhaitez être accompagnés dans vos investissements dans les SCPI.Contactez les sur atland-voisin.com.

La Martingale #28

La Martingale
#28 - Faut-il être riche pour avoir un banquier privé ? - Albert d’Anthoüard
Description de l'épisode
“Les intuitions et l’épargne, ça fait très mauvais ménage.” On rêve tous de réaliser le meilleur investissement possible. Mais il n’existe pas une seule méthode qui fonctionne à coup sûr (sauf si vous écoutez La Martingale). Heureusement, Albert d’Anthoüard à quelques pistes pour nous aider à mieux gérer nos finances. Notre invité du jour : Albert d’Anthoüard est le directeur de la clientèle privée de Nalo, une société de conseils en investissements financiers. Rôle des banquiers privés, gestion de son patrimoine, etc. Découvrez ce qu’est un bon investissement et comprenez tout du métier de banquier privé. “Aujourd’hui les conseillers privés doivent être indépendants de ce qu’ils vendent ou expliquent.” Avec Matthieu Stefani, fondateur de CosaVostra, ils reviennent sur le rôle du conseiller privé qui doit, idéalement, être indépendant et aider ses clients dans la gestion de leur patrimoine. Albert donne également toutes les clefs pour réaliser bon investissement :

GDIY #9

Generation Do It Yourself
#9 - #COVID-19 – 9 Olivier Goy – Face à la crise, gagner en étant honnête (Linkedin Live)
Description de l'épisode
Dans cet épisode vous saurez comment October fait face au virus. Ce qu’ils ont mis en place pour sécuriser les entrepreneurs … et les prêteurs, particulièrement les particuliers. Vous verrez également comment ils ont demandé l’avis de chaque partie prenante de leur écosystème avant de mettre en place leurs actions, avec une solidarité incroyable du côté des prêteurs (et tout ça avec des scores qui rendraient Fidel Castro jaloux !).

Toute l’actualité de la fintech française !

Une fois par semaine, recevez un condensé des dernières nouvelles de l’écosystème.

Succès! Vous recevrez bientôt votre première newsletter!