Sélectionner une page

Podcasts 

Retrouvez les entrepreneurs de la fintech française en podcast

J'ai à peu près autant de temps :

Finscale #141

Finscale
#141 - Olivier Rull (Caravel) - La retraite éthique remise au goût du jour
Description de l'épisode
Petite piqure de rappel dans cette conversation sur les trois régimes de retraite, les notions de PER Assurantiel et Bancaire et les contraintes auxquelles font face les épargnants lors de la constitution et de la sortie de leur Plan de retraite. Caravel a réellement vocation à simplifier cette stratégie patrimoniale. Nous parlons avec Olivier spécifiquement de la première phase de vie de cette start-up, notamment de la recherche de l’assureur partenaire, de la création de la plateforme en "no code", du recrutement des premiers clients et du choix des supports d’investissement. L’objectif de Caravel, c’est vraiment de créer un fonds de pension éthique et responsable qui permette d’offrir une meilleure retraite à tous dans un monde vivable. Nous terminons donc par une valeur centrale pour Caravel qui est celle de l'éthique !

Dans la tête d’un CEO #61

Dans la tête d'un CEO
#61 Gabriel Thierry (Karmen) : Sur son passage de VC à entrepreneur, le financement et la solution Karmen : Revenue-based financing & plus.
Description de l'épisode
« On a levé des fonds pour que vous n’ayez pas à le faire » Cette semaine c'est une nouvelle conversation inspirante que l'on vous propose. On a eu l'immense plaisir de recevoir Gabriel Thierry, cofondateur & CEO de Karmen, qui répond au micro de Yacine Sqalli. 🎙 Karmenc'est la solution de Revenue-based financing : ils proposent des prêts à toutes les entreprises éligibles, en moins de 48h ! Avec Karmen, vous débloquez de la trésorerie immédiate qui vient booster vos performances, tout en conservant le contrôle total de votre entreprise. La fintech a un eu plus d'un an, a déjà levé 22M€ pour financer ses entreprises clientes, et emploie une vingtaine de collaborateurs. 🚀 Dans cet épisode, on parle de : 🎙Sa longue expérience aux USA, et comment il a commencé (gratuitement) à travailler en Venture Capital 🎙La mentalité aux USA - la "yes, can do" attitude 🎙Le parallèle entre entrepreneuriat et sport en équipe : « je fais 200% partie de ceux qui veulent entreprendre en équipe » 🎙Comment il a rencontré ses cofondateurs : Baptiste Wiel au Master En trepreneuriat X-HEC, puis Sébastien Lubineau sur LinkedIn 🎙Leur levée de fonds & le paradoxe de financer des boîtes qui ne lèvent pas 🎙Le nerf de la guerre : la data en temps réel via des API, et les nouveaux critères de notation 🎙Son goût pour l'entrepreneuriat : « On aime la galère sinon on ne ferait pas ca » 🎙Les ambitions internationales : l'Europe du Sud 🎙La compétition et comment se différencier de manière pérenne 🎙Plein d'autres sujets ! Bonne écoute à tous ! 🎧 Allez faire un tour sur leur site ! 👉 https://www.karmen.io/ Merci Gabriel pour cet échange ! 🙏

Dans la tête d’un CEO #58

Dans la tête d'un CEO
#58 Mark Kepeneghian (Kriptown) : Sur la création d'un stock exchange, inspirer et aider à entreprendre, et bien plus.
Description de l'épisode
Premier podcast de la Saison 4 de Dans la tête d'un CEO ! 🤩 Pour ce nouvel épisode, on a eu le plaisir de recevoir la talentueux Mark Kepeneghian, CEO et fondateur de Kriptown, qui répond pendant 1h au micro de Yacine Sqalli. 🎙 Kriptown, c'est LA Néo-Bourse des startups et des PME. Ils proposent à toutes et tous de participer au financement de startups et PMEs en investissant de façon liquide. ✊ Grâce à l’utilisation de sa blockchain privée, Kriptown démocratise l’accès aux levées de fonds en fournissant pour chaque levée un whitepaper standardisé sur l'entreprise (inspiré du prospectus AMF) validé par trois tiers de confiance. Une fois la levée finalisée, les investisseurs peuvent acheter ou revendre leurs tokens sur la plateforme de Kriptown! Kriptown est ainsi une nouvelle forme d’investissement appelée ITO ▶️ Initial Token Offering. Dans cet épisode, on parle de : 🎙Son parcours, son manque d'implication à l'école, et son passagee aux US 🎙Comment il est devenu accidentellement entrepreneur 🎙Le rôle des marchés financiers dans notre société 🎙L'importance des contrôles et due-dilience des titres côtés sur Kriptown 🎙Sa culture du "giveback" : comment et pourquoi aider les entrepreneurs ? 🎙Sa levée de fonds de 1,35M€, et pourquoi les startups mentent sur les chiffres 🎙Le syndrôme de l'imposteur 🎙Les ambitions pour la suite et l'international 🎙Les galères d'un entrepreneur pour se loger 🎙Plein d'autres sujets ! Bonne écoute à tous ! 🎧 Allez faire un tour sur leur site ! 👉 https://www.kriptown.com/ Merci Mark pour cette conversation ! 🙏

Dans la tête d’un CEO #55

Dans la tête d'un CEO
#55 Christophe Dandois (Leocare) : Sur les différents produits, la place de l’Assurance dans l’évolution sociétale, leur culture et plus.
Description de l'épisode
Aujourd'hui on va parler de Néoassurance ! 🧐 Pour ce nouvel épisode, on a eu le plaisir de recevoir Christophe Dandois, serial entrepreneur, CEO et cofondateur de Leocare, qui répond au micro de Yacine Sqalli. 🎙 Leocare c'est la 1ère néoassurance auto et habitation 🥇 Cofondée par Noureddine Bekrar & Christophe Dandois, Leocare a vu le jour en 2017 à Rennes, avec l'ambition de proposer une assurance plus juste et plus transparente, 100% mobile, et sans engagement. Leur ambition ? Réaliser un chiffre d’affaires d’un milliard d’euros en 2026 avec 2 millions de clients ! 🚀 La startup emploie déjà une centaine de personnes, compte plus de 50 000 clients, et vient de boucler une Serie B de 116M$ (avec Eight Roads, Daphni, Ventech & Felix Capital) ! Dans cet épisode, on parle de : 🎙Son parcours, sa 1ère venture Niji, et sa place de dernier de la classe 🎙Le constat sur l'industrie de l'Assurance, et la naissance de Leocare 🎙Leur choix de s'installer à Rennes (vivier des Télécoms) 🎙Les différents produits qu'ils proposent (habitation, mobile, auto...) 🎙Leurs technologies : Intelligence Artificielle & OCR (Optical Character Recognition) 🎙La place de l’Assurance dans l’évolution sociétale 🎙Leur complémentarité avec les Géants de l'Assurance 🎙Leur culture d'entreprise 🎙Les ambitions pour la suite (produits, international, etc.) 🎙Plein d'autres sujets ! Bonne écoute à tous ! 🎧 Allez faire un tour sur leur site ! 👉 https://leocare.eu/ Et pour le recrutement, c'est par ici 👉 https://bit.ly/3AdgEVs Merci Christophe pour cet échange ! 🙏

Dans la tête d’un CEO #53

Dans la tête d'un CEO
#53 Tristan Leteurtre (Mooncard) : Sur son expérience chez VLC, la revente d'Anevia, les notes de frais et plus.
Description de l'épisode
Cette semaine on parle de notes de frais, mais aussi du célèbre VLC Media Player ! 💡 Pour ce nouvel épisode, on a le plaisir d'accueillir l'excellent Tristan Leteurtre, Président et cofondateur de Mooncard, qui répond au micro de Yacine Sqalli. 🎙🧐 Mooncard souhaite se débarrasser des notes de frais. La startup propose une carte de paiement associée à un logiciel de gestion comptable pour automatiser toutes les dépenses professionnelles. 🏆 Créée en 2016, Mooncard compte plus de 4000 clients en Europe, emploie 150 salariés et a déjà levé 25M€ avec Partech, Aglaé Ventures, BlackFin Capital Partners et RAISE ! 🔥 Dans cet épisode, on parle de : 🎙La création de VLC (VideoLAN) - par des étudiants de l'Ecole Centrale, en open source et gratuit 🎙Son expérience chez Anevia en tant que CEO et cofondateur, de sa création à son IPO puis sa cession 🎙Pourquoi l'entrepreneuriat ? 🎙Son constat sur les notes de frais et la naissance de Mooncard 🎙La compétition et leur différenciation 🎙L'internationalisation 🎙Les grosses ambitions pour la suite 🎙Plein d'autres sujets ! Bonne écoute à tous ! 🎧 Allez faire un tour sur leur site ! 👉 https://www.mooncard.co/ Et ils recrutent également, ça se passe 👉 ici Et un grand merci à Tristan pour cette conversation ! 🙏

Harmony Inside #59

Harmony Inside
#59 Geoffroy Guigou, Younited : Puiser l'énergie dans sa mission, et s'appuyer sur sa culture pour l'accomplir
Description de l'épisode
Pour la rentrée, j'ai le plaisir d'accueillir un invité exceptionnel sur Harmony Inside : Geoffroy Guigou, le co-fondateur de Younited. Younited, c'est la scale up du Next40 qui s'est donné pour mission d'apporter la sérénité financière aux européens. Créée en pleine crise financière, Younited s'est d'abord attelé à rendre le crédit facile, rapide et transparent, et s'attaque aujourd'hui au paiement et à la gestion budgétaire. Avec une croissance de 80 à 100% par an depuis 10 ans, et une dernière levée de 170M$ en juillet. Pour accomplir une telle mission, il faut grandir. Et pour grandir, il faut des bases solides ! Dans cet épisode, Geoffroy nous raconte : Comment il a créé Younited avec Charles Egly, et réussi à devenir la première fintech à obtenir un agrémént ACPR ; Comment il a su préserver la culture de son entreprise malgré l'hypercroissance ; Comment son rôle de fondateur a évolué et continue de le faire. La culture d'entreprise a une place centrale dans le succès de Younited. Si vous en doutiez encore, cet épisode finira de vous convaincre ! Un grand merci à Geoffroy pour cet épisode !

40 nuances de next – :28 Part 1

40 nuances de Next
:28 Part 1 - Alexandre Prot - Qonto : "D'idée de merde" au Next40, les secrets d'une réussite de la Fintech
Description de l'épisode
"Il y a 4 ans tout le monde disait que c'était une idée de merde". Alexandre Prot, co-fondateur de Qonto. Le ton est est donné. Aujourd'hui, la Fintech a le vent en poupe, en France, auprès des investisseurs, et au micro de 40 nuances de Next. Après Cyril Chiche de Lydia, nous recevons donc Alexandre Prot, cofondateur avec Steve Anavi de la "néo banque" des TPE-PME. De sa création en 2016 jusqu’à la spectaculaire levée de fonds de 104 millions d’euros en 2020, du lancement en France au développement européen, des beta-users aux 20 milliards de transactions, de Easy Business Banking à Business Just Got Simpler, son objectif est resté inchangé : simplifier la vie des TPE et PME. Avec notamment Tencent, DST Global, Alven et Peter Thiel au capital, Qonto a su séduire par son modèle et sa promesse de réinvention de l'accès aux services bancaires pour les pros. Comment Alexandre et son associé ont su accéder et séduire de grands investisseurs, y compris à l'étranger ? Peut-on qualifier l'entreprise de Néo banque ? On décrypte le modèle Qonto, la façon dont l'entreprise a su pénétrer un marché complexe en le rendant simple et les perspectives de marché avec de nouvelles offres. On aborde notamment la récente possibilité pour les clients de la marque de réaliser un crédit pro grâce à un partenariat avec un autre acteur phare du Next40 : October et son fondateur Olivier Goy. Ce n'est qu'un début. "Aujourd'hui tout le monde dit que c'est génial, "une idée évidente", alors qu'il y a 4 ans tout le monde disait que c'était une idée de merde". Les débuts n'ont pourtant pas été simples, les marches à gravir étaient hautes et nombreuses, et on y revient en détails. Et c'est sans détour et sans tabou, qu'il répond aux questions pro et perso de mon compère Olivier Mathiot, de Steve Anavi, Céline Lazhortes et Anne Taffin. Et bientôt au micro de Solène Etienne, son choix Sista avec Anabelle Bignon, co-fondactrice de Maria Schools.

TrackRecord #18

TrackRecord
#18 - Jeremy Attuil sur la série A de Libeo
Description de l'épisode
Dans cet épisode, je reçois Jeremy Attuil le co-fondateur de Libeo, une plateforme de gestion et de règlement de facture fournisseur sans Iban. En 14 mois, Libeo en est à son troisième tour de table. Après un préseed de 1,75 M€ et un seed de 4 M€, ils ont annoncé en février dernier un nouveau tour de table de 20M€. A cette occasion, ils accueillent au capital DST global et Serena en plus des investisseurs historiques Breega et LocalGlobe. Dans cet épisode, nous parlerons de saas B2B, de gestion fournisseur et évidemment de levée de fonds pour comprendre comment Libeo a pu convaincre autant de fonds d’investissements en si peu de temps.

La Martingale #61

La Martingale
#61 : Léo Lemordant - Enerfip • Et si les énergies renouvelables étaient l’investissement idéal ?
Description de l'épisode
Le sujet : Photovoltaïque, éolien, hydraulique… et si on avait enfin trouvé LA martingale par excellence ? En bref, vous l’aurez compris, l’épisode du jour sera dédié aux énergies renouvelables ! Notre invité du jour : Léo Lemordant est le cofondateur et président d’Enerfip, la première plateforme française de financement participatif qui vous permet d’investir dans des projets d’énergie renouvelable. Au micro de Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, Léo Lemordant explique tout ce qu’il faut savoir avant d’investir dans les énergies renouvelables. A savoir : # On peut commencer à y investir très jeune et avec de petits tickets (même 10 euros si vous voulez !). # Les risques sont assez faibles. En effet les projets de construction et de photovoltaïques (pour ne citer qu’eux), voient toujours le jour. Le seul risque est que ces projets soient ralentis.

Mata Capital #17

Mata Capital
#17 – Alexandre Toussaint (fondateur de Baltis Capital) : le crowdfunding immobilier, un secteur en plein essor
Description de l'épisode
Alexandre Toussaint est le fondateur de Baltis Capital en 2016, il nous explique pourquoi et comment il a développé cette plateforme de crowdfunding immobilier. Son idée est très simple : créer le « pot commun » de l’investissement immobilier en France afin de donner accès à des actifs immobiliers au plus grand nombre. Il commence par acheter les murs d’une poissonnerie près de Lille avec certains proches puis étend son activité avec de nombreuses acquisitions réalisées en centre-ville de grandes agglomérations françaises en utilisant la force du crowdfunding immobilier : « Le crowdfunding immobilier c’est plus de 500 m€ de collecte chaque année, plus de 1800 projets immobiliers financés par ce biais, et seulement 0,16% de défaut » Les actualités sont nombreuses pour Baltis Capital qui propose également à ses clients le financement de projets de promotions immobilières et marchands de biens comme un ancien centre médical situé boulevard Schuman à Boulogne Billancourt (92). Enfin, Alexandre revient sur son parcours très riche : consultant en immobilier d’entreprise chez CBRE puis responsable du développement Ile-de-France à la Foncière Magellan, il nous partage aussi son expérience en tant qu’investisseur de start-ups qu’il accompagne désormais dans leurs créations et leurs développements. Un partage d’expérience très intéressant et instructif pour découvrir les multiples facettes de l’entreprenariat digital avec un passionné, bonne écoute à tous !

La Martingale #42

La Martingale
#42 : L’épargne salariale : une pépite largement sous évaluée - Julien Niquet
Description de l'épisode
Je voyais l’épargne salariale comme un sujet très (trop?) ennuyeux et peu intéressant. Et je me suis trompé ! Au contraire, c’est peut-être même LA meilleure option pour constituer son épargne sur le long terme.Cet épisode a été une révélation. Mon invité m’a convaincu que l’épargne salariale est beaucoup trop sous-estimée et qu’elle a plein de bonnes choses à nous offrir. Ecoutez cet épisode, vous ne serez pas déçus !“Chez Epsor, l’objectif est de faire fructifier le fruit du travail des gens.”Notre invité du jour : Julien Niquet est le cofondateur et CEO d’Epsor, une solution d’épargne salariale et retraite qui veut casser les codes. Les maîtres mots d’Epsor ? Accessibilité, transparence, conseil et performance. Le tout en permettant à chacun de gérer librement son épargne et en proposant uniquement des solutions responsables. “Pour l’Etat, l’intérêt est double. D’une part, cela incite les entreprises à partager une partie de leur valeur. D’autre part, cela permet de constituer de l’épargne longue avec des véhicules d’investissements qui vont permettre de la recycler dans l’économie française.”Avec Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, ils mettent en lumière tous les bienfaits de l’épargne salariale, côté employeur comme côté employé. Concrètement, cela consiste à verser une prime liée à la performance de l’entreprise à tous ses salariés, à des taux très avantageux. Et Julien Niquet explique pourquoi l’épargne salariale ne doit plus être perçue comme le vilain petit canard : # C’est un package salarial intéressant : c’est très peu cher pour l’employeur, cela peut rapporter deux fois plus à l’employé. # Cela contribue davantage à impliquer tout le monde dans la réussite de l’entreprise, sans exception. # Tout le monde est autonome et libre de gérer son épargne comme il l’entend, le tout en épargnant de façon responsable. # C’est fiscalement très intéressant pour les employés qui peuvent ainsi bénéficier de conditions tarifaires très intéressantes. En bref, il n’y a QUE des avantages pour tout le monde. Et si l’épisode vous a convaincu, vous pouvez le partager à votre patron ou lui glisser ce lien par email. Bonne écoute !

La Martingale #40

La Martingale
#40 : Prêter de l’argent à des entreprises en pleine crise sanitaire : bonne ou mauvaise idée ? - Camille David
Description de l'épisode
Vu la période, mon instinct me dit que c’est tout sauf le moment de prêter de l’argent à des entreprises — sauf peut-être à Pfizer - si on veut éviter un carnage dans son patrimoine.Mais cet épisode devrait vous faire changer d’avis.“On essaie toujours de faire comprendre aux gens que le plus important est de diversifier leur portefeuille et on incite les prêteurs à investir de plus petites sommes dans plus de projets.”Parce qu’investir dans les PME pourrait vous redonner le goût de l’investissement et réveiller le banquier qui sommeille en vous.Notre invitée du jour : Camille David est la Head of Customer Success d’October, une plateforme de prêt pour les entreprises, en Espagne. Que vous soyez particuliers ou professionnels, vous pouvez facilement investir dans les PME de votre choix dès 20 euros. Le must ? Chaque projet a été analysé par October qui ne vous propose que les meilleurs d’entre eux.“Le prêteur type d’October est un homme d’une quarantaine d’années, urbain et qui prête en moyenne 65€ par projet avec un portefeuille moyen de 3 600 euros soit environ 45 à 50 projets.”Avec Matthieu Stefani, cofondateur de CosaVostra, ils développent le projet d’October qui permet à chacun d’investir dans les meilleures PME de France, Pays-Bas, Angleterre, Italie et d’Allemagne. Camille nous livre ses meilleurs conseils pour prendre le minimum de risque en investissant :# Il faut toujours mieux investir dans plusieurs PME simultanément pour limiter les risques.# De même, il ne faut pas se fier à ses coups de coeur et tout investir dans une seule entreprise. Les coups de coeur peuvent parfois nous jouer des tours.# Par contre, il faut toujours investir dans des projets qui ont du sens à nos yeux — voire des projets que l’on voit tous les jours.# Tous les projets peuvent présenter des risques, mais il vaut tout de même mieux privilégier les projets de classe A. Et si vous avez un gros capital, vous pouvez aussi choisir d’investir dans les fonds d’October et ainsi participer à tous les projets proposés. Il n’y a pas de meilleure manière de réduire les risques !Pour profiter de 20€ dès 200€ de crédit : le code October et vous pouvez passer par le lien suivant : fr.october.eu/mstefani Ils y parle également d’anciens épisodes de la Martingale :#3 - Bitcoin, arnaque ou opportunités ?#13 - L’or en barre, encore mieux que le bitcoin ?#23 - Faut-il se réfugier dans le Bitcoin ?#36 - Acheter les murs de son poissonnier, une bonne idée ?#39 - Comment faire de l’argent aujourd’hui en France sur Airbnb avec une petite mise de départ ?Et de Génération Do It Yourself : #62 Olivier GOY - October et 123 IM - Comment faire fortune en prêtant de l’argent#COVID-19 – 9 Olivier Goy – Face à la crise, gagner en étant honnête (Linkedin Live)Bonne écoute !

TrackRecord #12

TrackRecord
#12 - Nicolas Benady sur le seed de Swan
Description de l'épisode
Nicolas est ce qu’on appelle un serial entrepreneur, et un expert des sujets de paiement. En 13 ans il en est à sa troisième société co-foundée. Après Limonetik et Antelop, Swan, développé au sein de l’environnement efounders, a officiellement été lancé mi-septembre en même temps que l’annonce de leur levée de fonds de 5M€ auprès de Creandum et avec la participation de BPIfrance. Dans cet épisode nous parlerons évidemment de fintech et de l’ambition de Nicolas pour Swan. Nous reviendrons également sur le closing de leur Seed de 5M€. Pour en savoir plus : https://www.swan.io/

40 nuances de next – :14 Part 1

40 nuances de Next
:14 Part 1 - Firmin Zocchetto - PayFit : Seul le plaisir paye à tous les coups
Description de l'épisode
Lorsque les Bleus ont gagné la coupe du monde de football en 1998, notre invité n’avait que six ans. Issu d’une famille dans laquelle le « gène » de l’entrepreneuriat se transmet de génération en génération, ce fan de Zinédine Zidane créé sa première boite à 17 ans en parallèle de ses études en prépa. Fort de ses premiers apprentissages et à la vingtaine à peine, Firmin Zoccheto se lance avec ses deux associés dans l’aventure PayFit. Dans ces deux épisodes qui lui sont dédiés, nous reviendrons sur la mission que s’est donnée PayFit : Make work a source of fullfilment for everyone mais aussi leur nouveau programme Work from everywhere et leur volonté de créer un écosystème pour digitaliser la France. Une digitalisation qui compte bien embarquer les petites entreprises. Les secrets de Firmin : prendre du plaisir dans tout ce que l’on fait et savoir déconnecter quand nécessaire ! Il a choisi pour Sista une ancienne PayFiter, Albane Sanz co fondatrice de Sossialy.

Equity 101 #43

Equity 101
#43 - "Choisir ses batailles pour être imbattable" - Pierre-Antoine Dusoulier
Description de l'épisode
Cette semaine nous échangeons avec Pierre-Antoine Dusoulier, CEO et fondateur d’iBanFirst, Fintech qui permet aux entreprises de réaliser des paiements et des transferts en devises étrangères en utilisant les cours en temps réel, directement ou depuis une API de services bancaires. Après quelques premières années passées en salles de marché à Londres, une première aventure entrepreneuriale qui l’a amené à prendre la direction de SAXO Bank France, Pierre-Antoine a créé iBanFirst en 2013; après un peu plus de 40M€ levés en 3 tours iBanFirst c’est aujourd’hui plus de 200 personnes, 10 000 opérations de paiement par mois, 1 milliards d’euro de volume de paiement par mois et plus de 5000 clients corporate 💪👏 Dans cet épisode nous échangeons avec Pierre-Antoine du monde des Fintechs, pourquoi et comment iBanFirst a choisi de se focaliser sur le paiement à l’international, de l’importance de savoir être focus et faire des choix et enfin Pierre-Antoine nous parlera du dernier tour de 20M€ qui a été bouclé pendant le confinement 😅

Toute l’actualité de la fintech française!

Une fois par semaine, recevez un condensé des dernières nouvelles de l’écosystème.

Vous vous êtes enregistré avec succès!